parce que la couleur du chocolat peut parfois aussi être celle de la boue et de la misère

Publié le par Terry et Fandre (anciennement Ramita)

" Je pense par ailleurs que les acteurs de la production de chocolat ont des comptes à rendre. Depuis 10 ans, les industriels du monde entier achètent du cacao [ à la Côte d'Ivoire, premier producteur au monde] dont les revenus servent à armer des militaires et des milices. Lesquels bafouent les droits humains, torturent et violent les femmes. C'est exactement le même mécanisme qu'avec les diaments du sang au Liberia. L'un de mes grands espoirs, c'est de voir se créer un fonds d'idemnisation des victimes, qui serait alimenté par les grands chocolatiers"

 

 

Extrait d'une interview de la juriste Etelle Higonnet dans Télérama 3200, du 11 mai 2011. Propos recueillis par Emilie Gavoille dans le cadre de la diffusion du documentaire "Le Crime Invisible".

Publié dans BlaBla

Commenter cet article