Noires sont les galaxies

Publié le par Terry

 

J'ai envie de vous parler d'une mini-série de science-fiction française de l'année 1981. Oui, je sais, déjà, rien qu'avec cette définition, le sujet part avec un handicap -_-;;; mais aussi une certaine originalité. Sisi.

 

Ca commence à priori plutôt comme un thriller (le premier épisode ne parle que de trafic de cadavres) avant de partir dans l'étrange avec les yeux brillants des extraterrestres infiltrés parmi nous et une demi confession (au deuxième épisode), de sombrer ensuite dans l'horreur quand on voit des gens au corps transpercé par des plantes, et le quatrième épisode... se termine dans le métro.

 

Cette série est bourrée de défauts:

- Le thème éculé et paranoïaque... 15 ans plus tôt les américains avaient déjà fait "les Envahisseurs": des extraterrestres venus envahir la terre en se faisant passer pour humains, et dont la mort était assez impressionnante. On a juste l'impression que les auteurs de "Noires.." ont pompé dessus.

- Certains acteurs jouent comme des pieds; j'ai été d'ailleurs très surprise de voir que l'acteur principal (aujourd'hui décédé) était sociétaire de la Comédie Française! comme quoi ça confirme la théorie que le théâtre et la télévision ne demandent pas tout à fait les même aptitudes...

- Les effets spéciaux sont... sommaires. Les plantes en caoutchouc, les yeux brillants et la lampe en forme de grosse pierre, plus un décor d'installation extraterrestre qu'on voit pendant dix minutes... C'est sûr, il ne faut pas la regarder en s'apprêtant à voir tout exploser. Et dans le quatrième épisode, la méchante a l'air tout droit sortie d'un film muet, maquillée en noir et blanc, ça ne fait pas raccord avec le reste de la série.

- Le rythme est lent, très lent; les rares scènes d'action sont réalistes, c'est-à-dire courtes, et on pourrait s'attendre à un peu plus d'ellipses temporelles pour accélérer les choses...

- un saxophone abominable et dissonant sur la plupart des plages musicales. Genre chat à qui on aurait marché sur la queue, voire kazoo... A tel point que ça confine parfois au ridicule plutôt qu'à l'inquiétant! Dommage car ça aurait pu donner une ambiance musicale dix fois plus angoissante.

- dernier défaut dont la série n'est pas vraiment responsable: son âge. La mauvaise qualité des images, le son étouffé... Je gage qu'une petite remasterisation à l'occasion d'une sortie en DVD donnerait tout de suite une autre gueule à la chose :)

 

 

Des défauts, oui... Mais pourtant, ça marche! L'histoire avance relativement vite (faut dire, ça ne dure que 4 épisodes) malgré son tempo très lent, on ne s'ennuie pas vraiment (bien que le jeu des acteurs fasse parfois pouffer de rire), et l'ambiance est réellement etouffante. L'action se déroule en cadre essentiellement urbain (hopital, hotel, maison de banlieue, usine désaffectée, magasin) sans délaisser la campagne (manoir breton, pavillon chic avec piscine... fumante). En plus, il a l'air de faire bien froid et les arbres sont assez dépouillés... Idéal pour l'ambiance déprimante!

 

Bon, je dis aussi beaucoup de mal des acteurs, mais c'est surtout le couple principal qui est tête à claques; l'inconnu voleur de cadavres quant à lui est plutôt convaincant, Maubourdin, l'un des extraterrestres, a un petit air de Charles Frémont de "Plus belle la vie" avec sa carrure, son air patelin et sa veste en tweed brun (ah, la mode des années 80!), sa femme est très jolie et fait de plus partie des acteurs au jeu un tant soit peu convaincant, surtout lors de la scène dans la piscine, lorsqu'elle explique la vérité au héros de l'histoire, un jeune médecin impliqué malgré lui dans le trafic des cadavres. Les plantes qui explosent dans le corps des gens, ici simples armes extraterrestres et non douées d'une volonté propre (contrairement à "linvasion des profanateurs") sont aussi impressionnantes sans verser non plus dans le top gore. Malgré le caoutchouc visible, ça garde son petit effet quand on voit le gars arracher sa chemise et les premières pousses lui tranpercer le torse!

Et puis ça clope, ça picole... on voit bien que ça date d'avant le politiquement correct ;b

Enfin, ce titre, "Noires sont les galaxies" ah! follement poétique! Mon dieu, on avait encore de la culture et du vocabulaire à la télévision en ce temps. La trouvaille de ce sombre titre rachète pour moi beaucoup les défauts de la série... Que voulez-vous, j'ai l'âme romantique ^^

 

Outre "les Envahisseurs", cette série m'a un peu fait penser à la série "Chapeau melon et bottes de cuir" par son côté un peu cheap et désert (peu de figurants) ainsi qu'au film "Morse" (film suédois de 2008 sur un vampire) par son côté lent, froid, mortifère.

 

Je l'ai regardée suite à la lecture d'une note de blog qui résumait l'intrigue de manière suffisemment vague pour me donner envie d'en savoir plus; j'ai pu constater que malgré son "unique" diffusion en 1981, elle avait marqué les esprits des enfants (5-10 ans) de l'époque... Diffuser de la science-fiction angoissante - avec des corps transpercés par des plantes! ça a l'air d'en avoir traumatisé plus d'un, et ça se comprend un peu - à 8h30 en prime time le vendredi soir sur la 2, France Télévision a rarement fait aussi audacieux par la suite! C'est passé en 2004 sur Festival, puis en août dernier sur Cine FX d'Orange. Ni un bijou de la science-fiction, ni diffusé assez longtemps ou assez souvent pour être devenu culte, c'est tout de même un objet télévisuel injustement méconnu, qui a laissé une empreinte subliminale - et vaguement épouvantée - chez beaucoup. A découvrir!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article