suite de la journée d'expos

Publié le par Terry

Coucou, me revoilou! ; b

Après le repas, je continue donc ma MaJ entamée ce matin...

Ca tombe bien, je vais justement traiter de l'après-midi: Nous avons donc mangé au  New Bahal (seul restaurant, à part le MC Do et le Pomme de Pain, que nous ayons vu ouvert ce dimanche midi ;  pour ceux  et ceusses qui seraient intéressés c'est 25 rue Taitbout, Paris 9ème). C'était très bon et donc pour faciliter la digestion, nous nous sommes dirigés vers  le Musée de la Vie Romantique (16 rue Chaptal, métro Blanche, Paris 9ème) pour regarder l'expo: Face à l'impressionisme, Jean-Jacques Henner, le dernier des romantiques. 
femme-endormie.jpg  C'était beaucoup plus académique que Moreau (ça ne m'a pas étonnée) mais il y avait comme une parenté; sûrement due au siècle où ces deux peintres ont vécu et aux sujets imposés de l'époque: beaucoup de biblique et de mythologique, des nymphes aux sources, des Christs, surtout une petite "Andromède"  qui me faisait penser à Moreau par son traitement (des petites huiles très enlevées sans détails, mais avec un bleu vif pour le ciel et une composition verticale, adossée à un rocher, un peu comme "Hélène" ou "Oedipe et le Sphinx"... Ceci dit, il y avait quelques sujet plus modernes chez Henner, comme ce croquis de femme endormie (ouioui, là à côté), de beaux portraits en pied ou cette peinture pas extraordinaire mais bien d'époque: "l'Alsace.Elle attend" représentant une jeune fille en costume alsacien et  regard triste  ... Eh oui, Henner, originaire d'Alsace,  a été profondément  touché par  l'annexion de cette province  par l'Allemagne en 1870...
Mais ce qui m'a frappée, c'est surtout ce contraste clair-obscur dans les toiles de nymphes bucoliques de Henner, la blancheur des chairs dans l'obscurité des bois et le flou de la touche... Une "Rebecca" dans les teintes sépia, m'a même fait penser à Eugène Carrière...
Nous avons vite fait le tour, même en prolongeant par les collections permanentes (il s'agit juste d'une maison avec meubles, peintures, sculptures...Pas inintéressant mais la visite en est brève) et voila!

Enfin, juste pour le plaisir, une "Hérodiade" de Henner... Mon croquis reflète fort imparfaitement cette belle jeune femme en rouge et brun (un petit côté Toulouse-Lautrec dans ce fond couleur cuir et cette robe au rouge rubescent ); le tableau devait bien faire 1m x 0,70 sur son chevalet et j'ai essayé de le reproduire...   
 
                                              undefined

Publié dans BlaBla

Commenter cet article