8 balles de Frank Ternier

Publié le par Terry

Bonjour!

Je continue à ne pas montrer de dessins ici, en paresseuse que je suis ^^ bien que j'aie tenté de faire l'inktober (en prenant les thèmes du french inktober), je me laisse distancer... je posterai plus tard le résultat de ces essais (ou pas, vu qu'ils frisent parfois le foutage de gueule).

Je vais vous recommander un court-métrage, visible ici. Je ne vous conseillerai pas de manger du nutella en même temps pour une fois, car vous avaleriez peut-être votre tartine de travers! ou pire, celle-ci serait associée à tout jamais à de la friture de poisson... Je m'explique: ce dessin animé de 13 min est formidable, très bien fait en "mixed media" (collages, dessins, images de synthèse) , mais flippant comme tout (la bande sonore fait aussi beaucoup pour cela, dissonante et avec ses voix off qui se parlent les unes sur les autres), sur un homme qui perd la raison suite à une agression (les flash-back sont violents) et cherche obsessionnellement à retrouver son agresseur grâce à l'odeur de poisson frit qu'il dégage, jusqu' en négliger sa fille...
La folie schizophrène, incertaine et dérangeante du personnage est formidablement rendue autant par l'animation, hybride et saccadée, que par la bande sonore, dissonante avec ses voix off qui se parlent les unes sur les autres...

Une petite perle sourdement angoissante à la fin tragique librement interprétable...

Commenter cet article